Delphine Houba pour le collectif Roosevelt .BE est invitée à contribuer à la journée du 12/12, venez nous y retrouver et y participer.

12/12 – 9:00>17:00 

Aujourd’hui et demain : Transformations de l’emploi et du travail

Aujourd’hui, nous sommes nombreux à prendre distance avec l’idée et les pratiques de subordination au travail; concomitamment, nous buttons contre l’incapacité des institutions consolidées durant la période fordiste à assurer nos moyens matériels d’existence. Ces transformations contemporaines de l’expérience du travail et de ses entours seront discutées par Annalisa MurgiaChristophe DegryseIsabelle Daugareilh, Isabelle Berrebi-Hoffmann et Martine Azam.

Ensuite, nous tenterons de répondre à la question suivante : en tant que travailleurs, comment faire droit à nos aspirations à l’autonomie sans mettre en péril nos conditions matérielles d’existence et en renforçant nos liens de solidarité ? Pour nous aider à problématiser cette question, nous articulerons les interventions de Suzanne CapiauValerio de StefanoDelphine HoubaPhilippe DefeytBenjamin CoriatOlivier LeberquierIsabelle FerrerasFederico Puletti etFrancesco Brancaccio.

Ces 24h du travail seront conclues par les interventions de Dominique Méda et Paul Hermant.

       

–Traduction simultanée en anglais–

 

Inscrivez-vous!

Rejoignez-nous les 11 et 12 décembre 2017!

11/12 : 17h>20h30

12/12 : 09h>17h30

Accès : rue Coenraets 72,  1060 Saint-Gilles

Programme complet : http://smartbe.be/fr/news/24-heures-de-travail-lautonomie-dans-la-solidarite-pourquoi-et-comment/

Cet événement est organisé dans le cadre d’une enquête menée par Julien Charles (CESEP/UCLouvain), Isabelle Ferreras (FNRS/UCLouvain) et Auriane Lamine (UCLouvain)  sur les pratiques et prospectives du travail démocratique, à partir des expérimentations en cours dans la coopérative SMart.

Cette recherche s’articule au projet Institutional Experimentation for Better Work, coordonné par le CRIMT (Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail).